chiots
Astuces Vie Quotidienne Podcasts

Sortir son chiot la première fois

Première sortie de votre chiot

Note : au moment où j’écris cet article, nous vivons le confinement dans le cadre de la pandémie de la COVID19.

Tout ce que je dis dans cet article s’applique tout de même.

Respectez les gestes barrières : lavez-vous les mains avant de sortir et en rentrant. Respectez des distances d’au moins un mètre entre les personnes. Ne touchez pas le mobilier urbain.

Pour plus d’informations, je vous renvoie sur le site de l’OMS : Questions/réponses sur la COVID19.

Les sorties pour les besoins des animaux de compagnie sont autorisées à condition de remplir une attestation. (mise à jour 25 mars 2020)

 

Ça y est, vous avez ramené votre chiot à la maison, vous lui avez fait découvrir sa nouvel maison, son panier… Et vient rapidement la première sortie !

C’est qu’un chiot doit faire des sorties nombreuses mais courtes : il est encore en apprentissage de la propreté. Voyons ensemble comment s’y préparer !

 

La propreté

 

Ce qu’on appelle apprentissage de la propreté chez le chiot, c’est le fait de savoir où faire et où ne pas faire.

Quand le chiot vient de naître, c’est sa mère qui nettoie derrière lui. Quand le chiot commence à manger des croquettes, ses excréments changent et la mère ne doit plus manger ces crottes. Mais les chiots ont tendance à les manger, et ils ne peuvent de toute manière pas se retenir de faire.

Ensuite, quand les chiots peuvent commencer à sortir (vers la 5ème, 6ème semaine), ils font assez naturellement dehors, mais ne sont pas encore physiologiquement près à être propre : la maîtrise des muscles n’est pas encore suffisante.

Si le chiot grandit en chenil et n’a pas cet apprentissage du “dehors”, il fait où il peut. C’est pour cela que certains chiots mettent plus de temps à acquérir cette notion.

Sinon, de manière instinctive, le chiot préfère garder son lieu de vie propre et faire ses besoins en-dehors.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon premier Podcast ! La chasse...

 

chiot

Fréquence des sorties

 

Encore faut-il anticiper ses besoins et lui proposer de sortir à temps ! Globalement, il faudrait sortir votre chiot juste après les repas, avant et après une séance de jeu ou d’apprentissage, en se levant le matin et avant de se coucher le soir…

Mieux vaut de nombreuses sorties courtes. Il n’est pas utile de dépasser les 30 minutes pour un chiot de deux mois : il se fatigue vite même si on a l’impression qu’il est infatigable.

De toutes manières, partez du principe qu’il y aura des “ratés”. Respirez un grand coup avant de sortir de votre chambre le matin, ou de rentrer dans votre salon le soir… L’essentiel est de se rappeler que c’est une phase, que le chiot est une éponge à émotion et que plus vous serez détendu, plus facilement et rapidement le chiot apprendra.

 

 

chiots

Faut-il punir ? Comment réagir en cas de popo surprise sur le tapis ?

 

Il est inutile de vous mettre en colère ou de gronder le chiot, même pris sur le vif !

Contentez-vous de nettoyer.

Je recommande du vinaigre blanc. Quand mes chiens étaient chiots, je me trimbalais avec un kit pour être parée où que je sois. Gants, sacs à crottes, bouteille de vinaigre blanc, essuie-tout. Et voilà.

Il n’y a que ça à faire : sortir le plus souvent possible, et dès que le chiot fait mine de faire, le porter jusqu’à “dehors” (même s’il a presque fini au moment où vous le prenez).

Petit à petit, vous prendrez vous-même le rythme, et saurez anticiper. De même, c’est de jour en jour que le chiot progresse.

Gardez bien à l’esprit que votre chiot est un bébé. Cette période ne durera pas !

Mais si vous commencez à perdre patience, à générer un stress sur le chien, il pourra développer des troubles et cela ralentirait au contraire son évolution.

 

 

canisite

 

Les lieux appropriés

 

Bien sûr, à terme, ce serait bien que le chiot fasse systématiquement en canisite (si vous êtes en ville) ou à l’écart.

Mais au départ, c’est déjà très bien si le chiot fait “dehors”. En fait, il n’aura probablement pas la capacité de se retenir suffisamment longtemps pour atteindre le lieu parfait. Et il serait contre productif de mettre la barre trop haut.

Par contre, vous pouvez déjà associer une commande au geste : dès qu’il fait dehors, dites-lui par exemple “Tes Besoins !” suivi de “C’est Bieeeeen !” Exagérez bien les félicitations : c’est presque le plus beau jour de votre vie voyez. Alternez les “Tes Besoins” et “C’est bien” afin qu’il assimile.

Puis, petit à petit, vous l’amenez vers le canisite.

Attention toutefois : le chiot ne doit pas manger les crottes des autres chiens : vérifiez bien qu’il n’y touche pas. Si son envie pour les déjections est trop grande, évitez les canisites pour le moment, afin de ne pas créer de confusion dans l’apprentissage.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Accueillir un chiot à la maison

sortir chiot

Les dangers

 

Le chiot veut goûter à tout. Y compris les excréments les mégots de cigarettes, les déchets douteux…

Il est important d’être vigilant pour qu’il ne s’intoxique pas, ni ne se blesse (bouts de verres, vélo qui passe un peu trop près…).

C’est pour cela qu’il est important de bien s’équiper ! Sacs à crottes et bien évidemment…

 

harnais

 

Collier ou harnais ?

 

Chacun peut faire selon ses convictions. Personnellement, je recommande le harnais pour les toutes premières sorties, quand le chiot est encore en train de vous découvrir et découvrir votre quartier.

Il est plus sécurisant car il maintient bien le chiot (pas de risque d’évasion, possibilité pour vous de le tirer rapidement et sans danger vers vous en cas de mauvaise surprise) sans être trop contraignant sur le chiot.

Ensuite, il faudra rapidement passer au collier car le harnais incite le chiot à la traction.

Dissociez bien les deux : les sorties découvertes, et l’apprentissage de la marche en laisse.

Pour la laisse, je ne suis pas du tout convaincue par l’enrouleur, qui selon moi est dangereux car on ne peut pas ramener facilement le chien à soi. Privilégiez une longe ou juste une grande laisse. Le chiot n’a pas besoin de s’éloigner de 10 mètres de vous pour le moment.

Prenez une laisse ou une longe légère.

 

chiots

Les autres gens, les autres chiens

 

Un chiot est un aimant à gens. Trop mignon, tout le monde veut le toucher ! Idem pour les autres chiens.

Même s’il sera bon pour le chiot de rencontrer des personnes et des chiens inconnus, afin de ne pas créer un chien adulte peureux et réactif, il est important que ces rencontres se passent bien. C’est pourquoi je recommande de ne pas laisser les inconnus, humains ou chiens, s’approcher et solliciter excessivement le chiot. Surtout pendant la première semaine, où il doit surtout s’habituer à vous, à se concentrer sur vous et pas sur le milliard d’autres distractions qui existent autour !

La sociabilisation est un exercice à part entière.

N’hésitez pas à décliner si on vous demande si on peut caresser votre chiot. “Pas pour le moment, on vient juste de faire connaissance, on est en pleine éducation”… Ne laissez personne le prendre dans les bras : un chiot est fait pour avoir ses quatre pattes par terre.

De même, si le chiot met ses pattes sur la jambe de la personne, faites-le redescendre. Il doit apprendre à respecter les autres et à ne pas pousser.

De même pour les chiens inconnus : il est vraiment important que les premières rencontres se passent bien pour ne pas créer un futur problème.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le chien, meilleur des coachs !

Bon à savoir…

La sociabilisation est un exercice qui devient de plus en plus facile à mesure qu’on le pratique. C’est la clef pour avoir un chien bien dans ses pattes. Et cela facilite la vie sur tous les points : meilleure capacité d’apprentissage, meilleure écoute, le chien est plus détendu et vous aussi ! Prenez donc cela comme un jeu et amusez-vous à chercher l’exercice dès qu’il se présente : passer devant une école, faire le détour par la gare, observer un lavage auto, etc, etc…

Partagez vos exercices et expériences si vous le souhaitez 😉

Il ne reste qu’à vous souhaiter bon courage pour cette période délicate, un peu redondante certes, mais qui passe avec du temps et de la patience…

Un autre article sur le sujet des balades ? –> se balader en toute sécurité

chiots sortie
Nourse et ses bébés, en forêt !

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
risus dolor. diam Aliquam felis eget