chiot
Astuces Vie Quotidienne

Accueillir un chiot à la maison

Accueillir un chiot à la maison

Après avoir longuement réfléchi, vous avez choisi d’adopter un chiot !

Vous l’avez choisi,

Vous lui avez trouvé un prénom,

et à présent…

La grande aventure commence !

 

 

chiot

Première étape : Chercher le chiot chez l’éleveur

 

C’est une étape importante, car le chiot va devoir laisser derrière lui sa mère, son éleveur, son lieu familier, ses frères et sœurs… 

Il est donc important que le départ se passe bien en toute tranquillité. 

Le chiot est sensible à son environnement. En étant vous-même préparés, en vous sentant sûrs de vous, vous éviterez de rajouter votre stress au chiot.

Pour vous préparer : ne cherchez pas votre chiot n’importe quand. Il faut que vous soyez en forme, que vous preniez le temps. N’essayez pas de faire ça “vite fait bien fait” à l’extrême. 

Pensez que le chiot ne peut pas se retenir très longtemps, si le voyage est long, il faudra faire des pauses (toutes les 2, 3h, comme le propose la Sécurité Routière). Donnez-lui fréquemment à boire.

Le chien régule sa chaleur en buvant.

Il vaut mieux que le chiot vous pisse dessus plutôt qu’il ne meure de chaud.  Même en hiver, un chien peut subir un coup de chaud par le stress.

Mieux comprendre le coup de chaleur : lisez cet article sur les secours.

C’est normal aussi que le chiot vomisse, encore une fois, c’est le stress et il n’y peut rien : ne le grondez surtout pas. Ne le rassurez pas trop non plus : montrez-lui que la situation est normale.

Prenez une vieille serviette ou couverture pour protéger vos genoux : le chiot cherchera une présence humaine pour se rassurer, c’est mieux s’il peut faire ce premier voyage près de vous.

 

Plus tard, le chiot apprendra à voyager dans le coffre ou à l’arrière. Pour le moment, ce qui est important pour lui est de gérer la séparation d’avec sa mère et ses frères et sœurs.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Partir en vacances avec son chien !

Bien entendu, vous ne pouvez pas prendre le chiot sur vos genoux si vous conduisez ! La sécurité avant tout ! Demandez à quelqu’un de vous accompagner.

 

Donc, récapitulons :

-prévoir plus de temps que nécessaire et se sentir disponible pour le chiot

-une serviette/une couverture (et quelques lingettes bébé pour vos mains au cas où)

-un harnais et une laisse, si vous avez besoin de vous arrêter pour faire les besoins et se dégourdir les pattes

-une petite gamelle et de l’eau potable

Pour plus de détails, je vous renvoie à cet article sur les voyages en voiture : Premier voyage en voiture pour votre chien

 

 

chiot

L’arrivée à la maison

 

A l’avance, vous lui aurez préparé son coin : panier ou couverture, gamelle d’eau, de quoi user les dents (carotte, sabot de boeuf,…) Éventuellement un parc à chiot (selon moi un bon moyen pour rassurer le chiot et ses maîtres).

Après avoir fait les besoins, mettez le chiot à l’aise. Ne lui faites pas explorer toute la maison. Un petit espace est plus rassurant.

De même, laissez le chiot s’habituer à vous : ne le présentez pas à toute la famille, grands parents et petits cousins compris… Laissez passer une à deux semaines (vous verrez de vous-même comment le chiot évolue. Attendez qu’il soit parfaitement à l’aise avec vous.).

C’est frustrant bien sûr, on a envie de montrer le chiot à tout le monde, et tout le monde veut le voir. Mais il est fondamental que le chiot puisse identifier qui sera son maître, son référent, son gardien, son parent en quelque sorte ! N’oubliez pas qu’il s’agit d’un bébé. Imaginez un enfant de trois ans qu’on arrache à sa mère et ses camarades. Il faut du temps pour que les nouveaux repères se mettent en place. 

Si vous avez des enfants, demandez leur de respecter le chiot : ce n’est pas un jouet. Il a notamment besoin de pouvoir beaucoup dormir. Ne le réveillez pas s’il dort (vous avez le droit de passer l’aspirateur et vaquer à vos occupations habituelles bien sûr ! Mais ne sollicitez pas le chiot.)

 

 

chiot

 

La propreté et les dégâts

 

Pour apprendre à être propre, il ne faut pas le gronder quand il fait ses besoins, mais l’emmener calmement à l’extérieur. Félicitez dès qu’il fait dehors, beaucoup. Répétez-lui : ouiiiii, tes besoins ! Un chiot veut faire plaisir, il repérera aisément que vous aimez quand il fait là où vous lui demandez. Il recommencera pour vous faire plaisir.

Évitez de lui donner un pad propreté (sorte de litière pour chien) : ça lui apprend surtout à faire à l’intérieur, or ce n’est pas le but final recherché.

Par contre, les chiens n’aiment pas faire dans leur espace : le parc à chiot aide à accélérer cet apprentissage car le chiot ne peut pas faire loin dans un coin. Il va donc faire un effort pour ne pas salir son coin.

Prenez votre mal en patience, tous les chiots ne progressent pas à la même allure.

 

Sortez fréquemment le chiot : mieux vaut faire des sorties courtes (30 minutes maximum) mais très régulières.

Par exemple à 7h, 12h, 17h, 21h…

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Sortir son chiot la première fois

Ne sollicitez pas trop le chiot : il ne connaît pas la fatigue, quand il est épuisé c’est que vous êtes allé trop loin. Anticipez et mesurez ses efforts. Oui, il est tout foufou, mais il reste un bébé : pas de saut, de course ou de vélo (!). Marchez en le tenant en laisse ou en longe, laissez le courir bien sûr, mais ne forcez jamais. Un chiot peut s’épuiser, aller au delà de ses limites sans qu’on ne s’en rende bien compte. Cela met à mal la croissance et on se retrouve avec des chiens vieillis prématurément.

De même, un chiot goûte et mâche un peu tout ce qui lui tombe dans la gueule. A vous de sécuriser votre logement : ne laissez rien traîner de dangereux. Encore une fois, le parc à chiot facilite grandement la vie. De manière générale, placez-le là où le chien devra dormir de sorte que ce soit vraiment son coin. Ne laissez le chiot en liberté que si vous pouvez avoir un œil sur lui où si la pièce est sécurisée : pas de câbles électriques, de produits dangereux (produits ménagers, détergents), d’aliments néfastes (sucres, chocolats…), de fenêtres ouvertes,…

Comme pour un enfant de trois ans vous dis-je !

 

chiot

 

 

chiot
Nourse et sa portée de 7 petits gaillards !

 

chiot

Quel matériel se procurer ?

 

De quoi nettoyer : sacs à caca, essuie-tout, vinaigre blanc

De quoi nourrir le chiot : croquettes adaptées (n’hésitez pas à demander à votre éleveur), une gamelle d’eau et une gamelle pour les croquettes

De quoi faire travailler les dents de laits : sabots de veau par exemple

Un panier où dormir

De vieilles couvertures ou serviettes, des torchons (pour le couchage du chiot et le nettoyage)

Un parc à chiot est un plus, ou une barrière pour restreindre son environnement

Une caisse de transport peut également être utile : pour la voiture ou pour servir de box à l’intérieur

Un harnais pour les premières sorties, puis rapidement il faudra passer au collier.

Une bonne laisse (légère pour les petits gabarits !), une longe (la cordelette à store qu’on trouve dans les magasins de bricolage dépanne bien pour les chiots et ne coûte pas cher)

Un calendrier ou un carnet où vous pourrez notez les rendez-vous vétérinaire, les vermifuges, les déparasitages, vos observations…

Des boules quiès pour dormir la nuit ! Car le chiot pleurera les premiers soirs et il faudra ne pas céder et le laisser dormir dans son panier.

 

Pour aller plus loin : le matériel indispensable et dispensable…

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Se balader en forêt pendant la saison de la chasse ?

chiot

Faut-il prendre des jours de congés ?

 

Ça aide bien entendu. Mais le chiot s’adaptera rapidement à sa nouvelle vie. A vous d’être cohérent et surtout patient. Ne changez pas tous les trois jours de méthode. C’est un moment de changements pour le chiot comme pour vous. C’est un temps incompressible.

 

Le temps de s’habituer à être seul pour le chiot

De s’habituer à son nouveau maître

Aux nouveaux horaires de repas, de jeux et de sorties

 

Et pour vous aussi :

Les changements dans la vie quotidienne

Les sorties par tous les temps

Les croquettes à choisir

Les choses à acheter et à ne pas acheter (ne vous faites pas avoir par les publicités ! Ne compensez pas vos inquiétudes par des achats inutiles !)

La nouvelle routine

Et le plaisir de lui apprendre mille choses (mais une à la fois !)

 

chiot

 

 

chiot
Anakin lors de sa première balade en forêt.

 

chiot

 

J’espère que cet article sera utile. Comme je dois bientôt laisser partir mes chiots, c’est surtout un condensé de ce que je veux transmettre aux futurs maîtres de mes chiots ! Une chose est sûre : les chiots grandissent vite, la période de transition est certes contraignante, mais comme tout, elle passe. Profitez donc de ces moments, respirez un grand coup quand vous rentrez le soir en vous demandant à quoi va ressembler votre salon aujourd’hui… Et savourez chaque promenade, chaque avancée, chaque nouveau progrès.

Et n’oubliez pas : un chiot, ça s’éduque ! Plus ou moins facilement, mais c’est un processus conscient !

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
ut neque. in ultricies Nullam libero. sit dolor