Astuces Vie Quotidienne

Emmener son chien en voiture pour la première fois.

Que vous deviez aller chercher le petit pour la première fois chez son éleveur, ou encore que, pour la première fois depuis qu’il vit avec vous, vous devez l’emmener en voiture, voici quelques astuces pour que tout se passe pour le mieux !

 

chien éducation voiture
Ce chien aime voyager en voiture… Et le vôtre ?

Quand le chiot quitte sa maison

 

Le premier voyage en voiture est souvent le moment de la séparation d’avec la mère et la portée. Et même si vous aviez visité plusieurs fois le chiot chez lui, il n’est pas encore totalement confiant. Il faut donc tout faire pour réduire l’impact de ce véritable traumatisme, afin de ne pas créer une peur des voyages en voiture.

Tout d’abord, essayer d’être deux pour ce premier voyage : une personne conduira, l’autre aura le chiot sur les genoux ou à ses pieds. Si possible, demandez à la personne qui vous accompagne de prendre le volant, ainsi le chiot aura le temps de s’imprégner de vous pendant le trajet.

Sous le coup du stress, les chiens peuvent baver à l’excès et vomir. Prévoyez une vieille couverture ou serviette pour vous protéger, vous pourrez directement la jeter en arrivant à la maison. Vous pouvez aussi demander à l’éleveur de vous donner un tissu imprégné de l’odeur du “nid” pour le rassurer.

Si vous devez voyager plusieurs heures, surtout pensez à hydrater le chien, même s’il ne fait pas chaud. Encore une fois, le stress va lui faire consommer beaucoup d’eau. Ne vous fâchez pas s’il “s’oublie” sur vous ou vomit, restez rassurant : il ne s’agit pas encore de lui apprendre les bonnes manières, vous aurez le temps plus tard !

Pendant les pauses, méfiez-vous : le chiot peut essayer de se sauver à peine la portière entrouverte. Pour parer à toute tentative d’évasion, vous pouvez lui passer un harnais, qui vous garantira en plus une bonne prise s’il commence à paniquer sur la route. Vous pouvez demander à l’éleveur de lui enfiler, un chiot sait se tortiller !

 

Vous voyagerez seul avec lui ?

 

Pas de panique ! Votre premier mot d’ordre, avant le confort, doit être la sécurité. Protégez le siège avant et attachez le chien à la poignée de la portière passager, de façon à ce que, quoi qu’il advienne, le chien ne puisse pas glisser du côté des pédales ou du levier de vitesse. De même, n’ouvrez pas la fenêtre en grand : en plus des risques que vous imaginez, c’est une fabrique à conjonctivite.

La boîte de transport peut aussi être une bonne solution : elle limite la zone à protéger et donne au chien une sensation de refuge. Prévoyez une couverture pour que le sol de la cage ne soit pas glissant.

 

chien éducation voiture
Oui, c’est photogénique. Non, ce n’est pas une bonne idée… 🙂

Des conseils pour tous les âges …

 

Quelle que soit la vie que vous meniez, il faudra que votre chien puisse facilement voyager en voiture. Sachez que, dans la loi, les chiens sont censés voyager dans une boîte de transport, ou être attachés à l’arrière de façon à ne pas gêner le conducteur.

Si votre chien n’a pas revoyagé depuis son arrivée chez vous, il se peut que cela soit dur pour lui (et donc pour vous aussi) au début. Emmenez de quoi nettoyer son éventuel vomi. (Personnellement, Anakin a mis un bon mois, à raison d’un trajet par semaine, avant d’arrêter de vomir, et maintenant, il adore monter en voiture !)

Mon nécessaire à vomi : de l’essuie-tout, des lingettes désinfectantes et des “sacs à caca” pour pouvoir jeter le tout rapidement, du désinfectant type gel hydroalcoolique pour les mains. Ainsi, quand je partais, je me préparais à ce qu’il y ait du vomi. C’était la situation normale, donc ça ne servait à rien de s’énerver quand ça arrivait. J’avais toujours le matériel rangé dans le coffre, à côté de la boîte de transport.

 

Dans un premier temps, emmenez votre chien en voiture au moindre prétexte, et si possible vers une destination agréable pour lui : la forêt, la rivière, chez des amis que votre chien adore…

De cette manière, le jour où il y aura une vraie urgence comme une visite chez le vétérinaire par exemple, votre chien n’associera pas le voyage avec quelque chose d’inhabituel ou effrayant ou douloureux.

 

Mon dernier conseil : n’hésitez pas à investir dans cette phase :

  • investir du temps : prenez le temps de passer cette étape à votre chien, cela vous facilitera la vie plus tard ! Et c’est un apprentissage qui peut avoir lieu à n’importe quel âge du chien.
  • investir des moyens : prenez du bon matériel : que ce soit un harnais et une laisse clipsable dans la boucle des ceintures de la voiture, un protège siège ou une boîte de transport, il est important d’assurer une bonne sécurité pour votre chien, pour vous, et pour tous les usagers de la route… Afin de pouvoir voyager l’esprit serein. La boîte de transport est parfaitement adaptée pour les chiens destructeurs…Vous pouvez vous faire un kit de voyage comme ce que j’avais fait pour Anakin : essuie-tout, lingettes, gel hydroalcooliques, sachets jetables…
  • et adoptez les bons réflexes : si vous devez vous garer et laisser votre chien à l’intérieur, vous pouvez laisser un mot précisant votre numéro de portable, pour que les gens puissent vous contacter s’ils constatent une situation préoccupante.

 

Anecdote : pour mon premier voyage sur autoroute avec Anakin, je l’avais laissé attaché dehors, à un poteau entre ma voiture et les WC de l’aire. Je me suis dit que ça lui ferait du bien, par cette température et après tous ces km, de prendre l’air sur le plancher des vaches. Le temps de faire la queue et de revenir, il y avait un attroupement autour du poteau, avec des téléphones dégaînés… Je me suis timidement infiltrée parmi les gens pour le récupérer et j’ai eu droit à un sacré sermon ! Pourtant, le poteau était bien en vue, et j’étais partie 10 minutes à tout casser…

Ces personnes -de base bien intentionnées- étaient déjà prêtes à signaler cette “tentative d’abandon” ! J’ai expliqué le truc de la météo, comme quoi je ne pouvais pas bien l’emmener dans les WC tout ça, mais j’ai bien retenu la leçon : toujours crier à la cantonade : je vais juste aux WC, je reviens, hein ! si des gens sont proches. Mettre au collier un numéro de téléphone bien visible. Essayer de l’emmener dans les toilettes dès que ça semble possible, ou le confier à la personne juste après moi dans la queue (ça crée des liens !).

 

J’espère que cet article vous aidera à voyager l’esprit tranquille avec votre chien ! Emmenez-le partout, c’est ce qu’il aime ! Comme pour beaucoup d’étapes dans l’éducation du chien, c’est juste une phase à dépasser : des efforts aujourd’hui pour des lendemains plus tranquilles ! Racontez-moi vos anecdotes de voyages dans les commentaires ! A bientôt et bonne route !

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top