froid chien
Astuces Vie Quotidienne

Les chiens et le froid

L’hiver approche : vous avez sorti les gros pulls, les gants, les bonnets et les manteaux d’hiver. Et votre chien, comment vit-il les chutes de températures ?

froid chien
winter is coming

Si votre chien est en bonne santé, et bien il les vit… bien mieux que nous !

Attention, je parle des chiens qui sont en pleine santé : les tout jeunes, les vieux pépés et les obèses, c’est autre chose. Mais on va y revenir.

 

Le chien et le froid : une longue histoire d’amour

 

Pour commencer, le chien a une température corporelle de 39°C, il est donc moins sensible que nous au froid. En fait, en France, c’est la chaleur qui est à craindre pour le chien. Bien sûr, ça ne veut pas dire qu’il est totalement insensible au froid ! Il est moins frileux que nous, et mieux adapté aux températures basses. Son système de transpiration lui permet de ne pas se refroidir par la peau. Par contre, l’humidité est à éviter : froid sec, tout va bien, froid humide les ennuis commencent. Enfin, ce qui est non-naturel et qui donc n’a pas été optimisé par la nature, ce sont les variations brutales : passer d’un appartement sur-chauffé au froid extérieur, puis retourner au chaud… peut le fatiguer.

C’est pourquoi les chiens de traîneaux vivent tout le temps à l’extérieur : parfaitement adaptés au froid, c’est les mettre au chaud qui leur ferait du mal !

 

froid chien

 

Un chien peut-il attraper froid ?

 

Techniquement non ! Les soucis liés au froid vont être :

les engelures aux pattes et à la gueule pour certaines races sensibles (peau peu garnie de poils, fourrures fines…)

les pattes coupées sur de la glace ou de la neige très dures

D’autres soucis vont apparaître, non pas directement à cause du froid mais à cause de l’environnement humain :

fatigue et stress dues aux variations brutales chaud/froid

sel de salage qui ronge la peau

Pour éviter ces désagréments :

On peut renforcer les coussinets des chiens en les entraînant régulièrement sur des surfaces dures. En parallèle, on peut aussi appliquer un baume spécifique : en prévention ou en soin.

Il existe aussi des chaussons conçus pour protéger les pattes des coupures dues à la glace. C’est utile si vous avez prévu de faire une grande randonnée avec un chien qui sort peu dans la neige d’ordinaire.

Il faut aussi penser à échauffer le chien avant un effort ou une marche : partir tranquillement puis monter progressivement en intensité lui évitera des courbatures. De même, il faudra le faire récupérer, surtout s’il doit rester dehors ensuite.

Vous pouvez rincer les pattes de votre chien si les trottoirs ou routes que vous avez emprunté sont salées. Mais faites-les bien sécher au sèche-cheveu : l’humidité amène aussi des problèmes.

 

froid chien

Les chiens sont-ils à égalité face au froid ?

 

Au delà des habitudes et des entraînements qui sont propres à votre style de vie, il faut bien sûr tenir compte des forces et faiblesses spécifiques de votre chien.

Les chiens à fourrures sont plus résistants au froid que ceux qui ont un poil court ou fin. Par exemple, un Yorkshire, malgré un poil long, a surtout un poil fin. Il résiste moins bien au froid qu’un groenendael qui a un sous-poil.

 

chien froid
Nourse, ma groenendael : on peut dire qu’elle a un sacré sous-poil !

 

Les jeunes chiots sont aussi très fragiles et peuvent ne pas avoir le réflexe de se sécher, il faut les garder à l’œil et au chaud. Certains vieux chiens sont également sensibles et risquent de ne pas le montrer : il faut alors les observer pour déterminer s’ils sont en inconfort. Lenteur, raideur, “boude”… autant de signes qu’il est peut-être temps d’investir dans un manteau chaud. Pensez également au couchage : qu’il soit bien isolé d’un éventuel carrelage froid. Il existe même des coussins chauffants, si ça c’est pas du luxe !

Si les chiens maigres sont plus fragiles, il en va de même pour les chiens en surpoids. N’engraissez donc pas votre chien en prévision de l’hiver (sauf si vous prévoyez de le manger pour les fêtes, mais ça c’est entre vous et votre conscience, je ne juge pas.) Pour savoir si votre chien a son poids de forme (le poids idéal), demandez à votre vétérinaire. Il faut palper votre chien : on doit deviner les côtes mais les hanches ne doivent pas être proéminentes. Sachant que certaines espèces ont des physionomies particulières… Un véto vous apprendra à repérer les signes de maigreur/surpoids propres à votre chien.

 

D’autres trucs à mettre en place :

Un coin sec, abrité du vent pour ceux qui vivent à l’extérieur, et toujours de l’eau ! (Attention, l’eau chaude gèle plus rapidement que la froide… Seule solution : vérifier souvent qu’il y ait toujours de l’eau. Ne jamais mettre de sel dans l’eau : cela empoisonnerait le chien !)

Arrêter les bains (le bain dégraisse le pelage, or le sébum permet la bonne isolation)

Couper les poils entre les pattes pour limiter la formation de boules de glaces. (personnellement, je préfère laisser les poils et détacher ces boules à la main)

Si vous achetez des vêtements ou chaussons : prenez le temps de faire les essayages pour que le chien s’y habitue. Les chaussons perturbent le chien car ils bloquent les vibrisses : des “poils-antennes” qui renseignent le chien sur la positon de ces pattes et la nature du sol. Ne mettez pas de vêtements humides : c’est pire que de ne rien mettre. Enfin, il vaut mieux laisser le chien “nu” si vous ne pouvez pas surveiller : ça reste un textile qu’il ne faudrait pas qu’il avale.

 

froid chien

 

Faut-il adapter les activités habituelles en cas de grand froid ?

 

Mis à part mettre en place un échauffement et une récupération, il n’y a pas lieu de changer votre programme ! Encore une fois, c’est nous qui sommes très sensibles, les chiens se sentent bien dans le froid. Surtout si vous leur permettez ensuite de correctement se sécher et se réchauffer. Et leur moral en prendrait un coup : ils continuent à avoir besoin de se dépenser, de courir, de jouer… C’est pour les maîtres que ça devient difficile, surtout avec les journées qui raccourcissent… 

Vous pouvez équiper votre chien d’un collier lumineux (il en existe des rechargeables- personnellement je recommande les bandeaux qui sont vraiment visibles, plutôt que les tubes), et même vous munir d’une balle lumineuse.

Plus d’excuses, prenez vos gants de ski (les gants de laine prennent trop facilement l’humidité quand on joue à la balle), vos gadgets lumineux et sortez offrir un bon moment à vous et à votre chien, en pensant à la douche chaude que vous aurez vraiment bien mérité en rentrant !

 

Le froid peut être un frein pour nous, pas pour des chiens en bonne santé et dans la force de l’âge. Avec le bon équipement et le bon mental, préparez-vous pour que les sorties hivernales restent synonymes de bon moment pour vous ! Et si le froid est une vraie souffrance pour vous… Je vous recommande cet article d’un ami bloggeur… Pour que vous ne souffriez pas plus que votre chien dans la neige !

chien froid
Nourse vous invite à la balade hivernale… Comment résister ?
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

Envie de vous cultiver un peu plus ? Recevez mon guide gratuitement !