Après avoir hésité à écrire sur le sujet (j’aime pas les sujets brûlants), je me décide à donner mon éclairage sur la situation que vivent les français en cette fin de mars 2020.

Bien sûr ! Je ne vais pas me lancer dans un débat politicomédical sur le bien-fondé du confinement et de toutes les autres mesures qui ont été prises.

Je vais rester très factuelle et ne parler que du sujet suivant :

 

Bien vivre le confinement quand on a un chien.

 

covid19

 

Bien que j’imagine que beaucoup d’entre vous se soient très bien organisés (ça fait bien deux semaines qu’on est confiné maintenant), je me suis dit que, comme d’habitude, j’allais remettre des évidences au clair.

Je ne dis pas ça en mode : évidemment que c’est évident, ils sont tous incultes ou quoi ?

Mais plus : ok, deux semaines, c’est un peu comme les vacances scolaires. On est habitués, à gérer deux semaines de vague et de flou. Mais là, on entre dans une autre temporalité. Ce n’est plus une petite parenthèse. C’est un style de vie (car, qui sait combien de temps va encore durer le confinement ? Deux semaines ? Quatre ?)

 

 

Alors oui, on peut commencer à manquer d’idées, à ne plus supporter un quotidien où il est difficile de faire des aménagements, à péter les plombs gentiment.

C’est pourquoi, tel le Max Bird du pauvre, je vais vous proposer de reprendre tout depuis le début.

 

 

Peut-on sortir son chien ? A quelle fréquence/condition ?

 

Nous avons toujours le droit de sortir nos chiens, à condition de remplir une attestation de sortie dérogatoire.

Cette attestation peut également est recopiée à la main.

L’idée qui prime est le bon sens. C’est justement ce véritable flou juridique qui a fait que des personnes se soient faites verbalisées alors qu’elles sortaient leur chien.

Désormais, il est précisé que nous avons droit à sortir dans un périmètre d’un kilomètre autour du domicile, dans la limite d’une heure quotidienne.

Il est donc obligatoire de noter la date et l’heure où vous sortez sur votre attestation.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les chiens "dits dangereux" ou catégorisés et la loi
covid19
Le monde est temporairement fermé.

J’ai peur de sortir et attraper la maladie

 

Le risque zéro n’existe pas. Mais vous réduisez les risques très simplement :

Lavez-vous les mains en sortant et en rentrant chez vous.

Évitez de toucher le mobilier urbain (toutes les poignées, les rampes, les barres), ou bien portez des gants si vous y êtes amené.

Gardez une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes.

 

J’ai peur que mon chien ne ramène le Covid19 à la maison

 

Les chiens ne sont pas des vecteurs de cette maladie (ni les chats d’ailleurs.) Inutile donc de craindre que votre chien ne soit malade. J’insiste car il y a eu beaucoup d’abandon d’animaux domestiques suite à l’annonce de la pandémie.

Ne lui lavez pas les pattes au gel hydroalcoolique ! Si vraiment vous souhaitez créer un sas sanitaire à la maison : une bassine d’eau savonneuse suffit ! Pensez à hydrater les pattes de votre chien si vous lui faites régulièrement un bain de pied. Et utilisez le savon le plus doux possible. Les chiens ne sont vraiment pas fait pour être mis en contact avec du savon fréquemment. Il y a un risque d’assèchement des coussinets.

 

covid19
Le savon le plus doux possible, ce serait plutôt du savon pour peaux sensibles.

Je pense que je suis malade, comment faire ?

 

Essayez de trouver quelqu’un pour sortir votre chien. Un voisin ou un ami… Ceux-ci peuvent venir chez vous pour prendre le chien et le sortir.

Pour cela, il leur faut remplir l’attestation de déplacement en cochant la case : “déplacement pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et la garde d’enfants.”

Ensuite, il leur faut une autre attestation avec la case “déplacements brefs (…) soit aux besoins des animaux de compagnie” cochée.

Si vous pensez avoir le Covid19, n’allez pas chez votre médecin. Appelez-le ou faites le 15 : vous tomberez sur un répondeur qui vous proposera soit de contacter le 15 pour toutes les urgences “classiques”, soit de contacter un service dédié à la pandémie. Ainsi, n’ayez pas peur de “déranger” le 15.

 

covid19
Distanciation physique !

Mon chien ne se dépense pas assez avec le confinement

 

Ayant un berger belge et un border collie, je fais aussi partie de ces personnes qui avaient l’habitude de sortir beaucoup, plus d’une heure quotidienne et à plus d’un kilomètre de chez moi…

Mais ce problème se pose avec tous les chiens dont les habitudes sont bousculées, race dite “sportive” ou non.

 

On repère un chien qui ne se dépense pas assez à certains symptômes :

-chien qui demande beaucoup plus d’attention qu’à l’ordinaire

-il “écoute” moins facilement

-il a du mal à rester dans son panier, tourne en rond…

-il est déchaîné dès qu’il comprend qu’il va sortir

-il est pénible en sortie : tire en laisse, aboie…

-il court comme un dératé dès qu’il est détaché.

Le conseil qu’on donne : sortez plus. Evidemment, là, ce n’est pas possible. Il faut donc sortir mieux.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Une Vie de Chien
covid19
Etre créatif

 

Une journée idéale pour le chien confiné

 

Le matin, après les croquettes, petites sorties pour les besoins.

Plus tard, vers le midi, une sortie sportive : chercher à fatiguer intelligemment le chien. Si vous avez ne serait-ce qu’un carré d’herbe : des jeux de lancer de balles/frisbee/ tout autre jouet pour faire un travail très cardio et fatiguer physiquement.

Puis, quelques exercices de reconcentration : rester coucher quelques secondes, partir au signal. Se coucher sur commande, à distance.

Ces exercices sont à portée de tous les chiens. Il permettent de travailler le focus sur le maître et la précision. Cela fatigue mentalement le chien. Ces exercices peuvent être préparés à l’intérieur, mais vous verrez qu’ils fatiguent plus le chien à l’extérieur.

Vous pouvez aussi vous créer un parcours sportif pour chien avec le mobilier urbain : monter cet escalier, monter ce muret de 75cm et progresser sur ce “pont” improvisé, slalomer entre les arbres… Tout ce qui permet de donner l’illusion d’espace et de nouveauté.

Un chemin, que vous prenez tous les jours en ligne droite pour aller d’un point A à un point B, peut devenir une piste de travail : comment exploiter au maximum cet espace ?

Comme je le dis parfois, le chien est le meilleur des coachs... Il peut nous pousser à devenir très inventifs !

Idéalement, faites une ou deux sorties de ce type.

Le soir, après les croquettes, petite sortie pour les besoins.

L’important est de ne pas solliciter physiquement le chien quand il vient de manger.

Et de travailler le cardio et la nouveauté en journée. Pensez d’ailleurs à échauffer le chien avant tout gros effort et à le détendre après.

 

 

covid19
Comment les livres d’Histoires parleront de nous aux futures générations ?

 

 

Et… après ?

 

Ce confinement ne durera pas éternellement, c’est pourquoi il est important de ne pas non plus forcer trop sur le chien. 

Déjà, parce que si vous souhaitez lui apprendre treize nouveaux tricks par jour et que vous prenez l’habitude de jogger une heure par jour avec lui, le post-confinement va lui faire un effet de vide. Il devra déjà réapprendre à passer du temps seul, pas besoin de lui faire croire qu’il est délaissé.

Ensuite, parce que la capacité d’apprentissage du chien est limitée – tout comme la notre- et qu’à force de vouloir trop en faire, on risque de créer plus de problèmes au final.

Allez-y doucement, progressivement, comme si tout était normal. Car, après tout, pour le chien rien ne change vraiment. C’est surtout pour nous que la situation peut sembler particulièrement spéciale : difficile, nouvelle, pleine de contrariété et d’angoisses vis-à-vis de nos proches, de notre travail,…

Prenons donc exemple (un peu) sur nos chiens et leur incroyable capacité d’adaptation. Ils vivent au jour le jour, heureux d’être avec leur famille, dans l’instant présent. Ils ne cogitent pas trop quoi ! Et surtout, ils n’ont pas accès aux réseaux sociaux et aux médias. 

Je peux comprendre que ces réseaux nous donnent l’impression d’être connectés au monde. Et on a encore plus besoin de ce sentiment alors qu’on est confiné. Mais ils créent une image du monde, ce n’est pas la réalité. C’est pourquoi je ne peux que vous conseillez de ne pas rester trop longtemps sur ces réseaux et médias, mais plutôt de favoriser les sources officielles pour s’informer et de téléphoner ou d’écrire directement aux personnes qui sont chères.

Le lien le plus direct possible, plutôt que l’illusion du lien.

Les informations sourcées et les chiffres plutôt que les news qui jouent sur l’émotionnel.

Le site officiel du gouvernement, où vous trouvez toutes les informations et les attestations, cliquez ici :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Nommer son chiot

 

covid19
modélisation du Covid19

 

A tous je vous souhaite le meilleur confinement possible ! Si vous avez des idées pour varier les activités en intérieur ou en extérieur, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

 

 

La chaîne youtube de Kikopup donne plein de conseils pour réaliser des tricks. C’est en anglais, mais avec les sous-titres (à activer en cliquant sur la petite roue) et les images, on comprend très bien.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  

3 réponses

  1. très judicieux et très utile, car avoir des idées pour occuper son “ami toutou” n’est pas évident.
    merci pour ce documentaire.

  2. Toujours des conseils empreints de bon sens.
    N’est-il pas possible également, d’organiser, à la maison, des sortes de chasses au trésor à base de friandises cachées un peu partout. Cela peut occuper le chien, non ?

  3. Mais tout à fait ! On peut créer des caches et même entraîner le chien à chercher autre chose que ses croquettes ou des friandises. Ça prend du temps car il faut faire des petits exercices mais très souvent. Du coup c’est bien adapté en ce moment… Merci pour l’idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *