Astuces Vie Quotidienne Ordres de base

Le truc de la couverture

Je vais vous donner une astuce très utile pour apprendre au chien à trouver et à rester à « sa place », chez vous mais aussi quand vous allez chez des amis, au restaurant, en voiture, chez le coiffeur, chez le président de la République…

Il s’agit du truc de la couverture.

Un chien aime avoir son coin à lui, où il sait qu’il peut se coucher tranquillement. Un chien comprend très bien qu’il y a des endroits où il ne doit pas se trouver. Mais c’est encore plus facile pour lui de savoir où il a le droit d’être avec un marqueur : c’est le rôle de la couverture.

La couverture va devenir le repère que vous emmènerez avec vous en déplacement.

Tout d’abord, pour lui donner l’habitude, placez la couverture dans le panier du chien ou là où il a sa place habituelle. S’il n’a pas encore cette habitude à la maison, entraînez-vous :

Déterminez une place pratique pour vous.

Dans une meute, c’est le dominant qui choisit la meilleure place : celle qui permet de surveiller un peu tout ce qui se passe. C’est donc un endroit stratégique, de préférence en hauteur, d’où on peut voir les portes et à l’abri (ça peut donc être aussi sous un meuble).

C’est exactement PAS LA que nous allons placer le chien, car ce n’est pas son job. On évite donc les places en hauteur ou trop confinées et qui permettent de contrôler les allées et venues.

Vous placez la couverture (ou le tapis, ou quoi que ce soit qui marque la zone) et vous appelez le chien. Une fois le chien placé sur la couverture, vous lui apprenez un ordre (par exemple : « tapis » ou « panier » ou « ta place », etc. L’important est de se tenir à un code). Et vous récompensez.

Vous pouvez reprendre plusieurs fois, au début en guidant beaucoup, puis en essayant d’aller vers l’autonomie : dès que vous dîtes l’ordre, le chien doit aller sur sa couverture.

Attention : l’important est que le chien comprenne qu’il doit rester à sa place, pas qu’il doit être couché ou assis. Pour l’apprentissage, il est plus facile d’asseoir ou de coucher le chien, qui sera alors plus statique. Mais à terme, le chien doit savoir qu’il peut se lever, s’étirer, tourner un peu et se recoucher ou rester assis : tant qu’il reste à sa place.

De même, avec une couverture, le chien va « déborder » facilement. Encore une fois, il faut savoir rester souple.

Ce qui est recherché ici, c’est une attitude, pas une exactitude militaire.

Anakin à sa place
Anakin parfaitement à sa place. Nan, il ne dépasse pas…

Et maintenant, la charme s’accomplit quand vous partez en déplacement avec votre chien.

Dans un nouveau lieu, le chien va paraître un peu mal à l’aise ou encore trop surexcité, selon qu’il soit plutôt « dominé » ou « preneur d’initiatives ». Justement parce qu’il ne connaît pas le nouvel endroit, il ne sait pas où il est bienvenu, où il est indésirable.

Le chien timide sera mal à l’aise : il ne veut pas se trouver au mauvais endroit. A l’inverse, le chien entreprenant cherche à explorer le nouveau territoire.

Dans les deux situations, cela peut être gênant pour le maître, pour le chien et pour l’hôte.

Pour bien rester dans l’idée que le maître est le leader de la bande, et qu’on n’est pas là ni pour être inquiet ni pour faire la teuf sur les canapés, c’est au maître d’indiquer la place du chien.

Vous pouvez donc placer la couverture et demander au chien « ta place ». Immédiatement, le chien va associer la couverture à son espace personnel. C’est pourquoi il est important de le dire aux personnes qui aiment un peu trop taquiner les chiens : là, c’est son espace où il doit se sentir tranquille. Cela n’empêche pas que les gens puissent appeler le chien pour une séance grattouilles par exemple, puis qu’ils le renvoient à « sa place » au moment de l’apéro, quand la truffe se retrouve un peu trop près des olives.

Pour le chien, être « à sa place » n’est pas synonyme d’être puni au coin. Il ne faut donc pas l’envoyer dès qu’il a fait une bêtise, mais anticiper ce moment. Quand il commence à se montrer trop excité ou à quémander par exemple.

Grâce à ce truc de la couverture, j’ai pu emmener mes chiens dans plusieurs endroits publics et chez des amis qui ne voulaient pas voir des chiens bondir partout. En toute tranquilité : pour moi, pour les chiens, pour les autres clients, pour mes amis…

Bref, encore une fois, avec le bon truc, on peut se permettre de faire plus de choses avec ses chiens sans que ça devienne tout une expédition !

Si vous cette astuce vous a plu, partagez l’article 😉

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top