Astuces Vie Quotidienne

Se balader en toute sécurité avec son chien

Le risque zéro n’existe pas, et se promener avec son chien n’est pas une activité à haut risque.

 

Mais cela n’empêche pas qu’il faille prendre quelques dispositions avant de partir en balade. Voici 3 conseils pour se balader en toute sécurité !

 

securite chien
Nourse et Anakin sur la plage du Havre, au bout du monde…

 

 

Numéro 1 : Garder le contrôle sur les déplacements du chien

 

Vous êtes en charge de sa sécurité, en ville veillez toujours à ce que votre chien ne descende pas d’un trottoir étroit, ne marche pas sur les bouts de verre, ne mange pas de détritus (mention spéciale pour les mégots de cigarette)… Avoir le chien en laisse courte permet déjà de limiter les problèmes, mais apprenez à débusquer les différents pièges AVANT votre chien. C’est une petite vigilance qu’il faut garder à tout instant.

Si le chien connaît la marche au pied sans laisse, vous devrez tout de même rester attentif, car un animal reste imprédictible. De même que les humains. Vécu : une fois un mec, de l’autre côté de la route, a sifflé et tapé dans les mains pour appeler mon chien. 2 secondes avant qu’une voiture ne passe à toute allure. J’ai juste eu le temps de le retenir par la peau du cou. Et l’inconnu paraissait désolé, mais franchement, à quoi il s’attendait ? Bref, restez prudents.

Dans la nature, vous devez toujours gardez un œil sur votre chien et les alentours lorsque celui-ci est détaché. Travaillez toujours le rappel, même lorsque le chien le connaît. Pour ce faire, rappelez votre chien 3-4 fois en début de balade, pour lui dire : même si tu es détaché et excité par cette future balade, j’existe toujours et tu dois écouter ce que je dis.

Principaux “troubles” potentiels :

Le chien aperçoit/sent du gibier et se lance à la poursuite. –> Apprenez à lire le langage de votre chien : les oreilles se dressent au sommet de la tête, le corps se tend, le chien ne déambule plus tranquillement mais toute son attention semble focalisée sur un point… Il a perçu quelque chose ! Il faut le rappeler immédiatement, et après essayer de déterminer l’objet de l’excitation.

Croiser d’autres promeneurs : le chien va dire bonjour aux gens/aux chiens de lui-même. –> Rappelez votre chien, c’est à vous de déterminer si le contact est souhaitable ou non, pas au chien. Certaines personnes ont peur des chiens, ou n’ont tout simplement pas envie d’avoir un chien qui leur tourne autour. De même, certains chiens sont dominants ou peureux et réagissent mal lorsqu’un chien les approche soudainement. Ne présumez pas du comportement des autres, demandez au maître avant. Petits tips par ici…

 

Numéro 2 : Gérer les aléas…

 

Un chien inconnu vient vers vous en courant. –> Si le maître est visible, demandez-lui de rattacher son chien. Vous pouvez vous mettre en avant, plein de confiance, et dire très fermement OUSTE ! au chien. Si votre chien est attaché, il se sentira plus nerveux que détaché, car sa marge de manœuvre sera réduite. Si vous avez la laisse en main, vous pouvez la lancer vers l’autre chien pour l’effrayer. Si le maître n’apparaît toujours pas, observez le chien. S’il ne paraît pas agressif : queue basse (mais pas entre les jambes), pas de poils hérissés, se lèche les babines ou remue la queue, tentez la caresse sur l’épaule puis attrapez le collier pour essayer de repérer un numéro de téléphone. En cas de doute, ne touchez pas le chien ! Contentez-vous de le repousser fermement par la parole. Vous pourrez prévenir la mairie du secteur où vous avez aperçu le chien.

Vous croisez des chevaux ou vous devez traverser une pâture. –> Attachez votre chien, les chevaux sont des animaux particulièrement nerveux et imprévisibles. Dégagez bien le chemin et gardez le chien le plus calme possible. Dans un pré, respectez le chemin et ne dérangez pas le troupeau. Certains animaux n’aiment vraiment pas les chiens : certains ânes et chevaux en particulier. Ils peuvent même attaquer. Vécu… J’ai opté pour la solution : je t’enlève ta laisse, cours pour ta vie ! On s’est retrouvés de l’autre côté du pré. Autre situation débile : le chien retrouve soudain un genre d’instinct de troupeau/de chasse, et fait courir des vaches vers ses maîtres. Qui n’en demandaient pas tant.

Attention aussi aux chiens de troupeaux, qui peuvent se montrer agressifs lorsque vous approchez des animaux dont ils ont la garde. –> Essayez de rester à l’extérieur du troupeau.

 

Numéro 3 : la chasse

 

Yep. La chasse. Bon, en premier, vous pouvez vous renseigner sur les dates d’ouverture de la chasse, par exemple sur le site de l’office national de la chasse. Ces dates sont variables en fonction des départements. De par chez moi, en Alsace, c’est en automne que résonnent les premiers coups de feu… jusqu’en février à peu près.

En théorie, lorsqu’une chasse a cours, il est censé y avoir des panneaux à l’entrée des chemins. Mais en pratique, les chasseurs ne sont pas des gens du coin et ne connaissent donc pas tous les chemins qui traversent la zone de chasse. A vous de rester prudents. Personnellement, j’équipe mes chiens de grelots, ce qui n’est agréable pour personne mais ça réduit les risques. Il existe aussi des gilets jaunes pour chiens ou encore des colliers lumineux.

Evidemment, ne vous éloignez pas des chemins et faites du bruit. N’empruntez pas les chemins s’ils sont barrés par de la rubalise (les cordons en plastiques blanc et rouge), même s’il n’y a pas d’autres signes.

 

 

Récap, en 2 mots !

 

Connaissez votre chien, soyez conscients de votre environnement. JC Van Damme dirait : soyez Aware ! Et surtout : appréciez tous ces moments passés dehors avec votre chien ! Retrouvez ici d’autres conseils sur les balades.

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

Envie de vous cultiver un peu plus ? Recevez mon guide gratuitement !